Lergonomie
18 Octobre 2017 à 08h43 - 679

Nos conseils pour réaliser une chape liquide

La pose de la chape est une des dernières étapes de la construction d’un bâtiment. La chape liquide se présente sous deux formes : la chape en ciment et la chape anhydrite. Pour réussir votre coulage de chape, nous vous donnons quelques indications.

La préparation

En premier, vous devez déterminer l’épaisseur de cette couche de chape par rapport au revêtement de votre sol. Dans le cas où vous voudrez poser un carrelage par la suite, vous devez penser à laisser un espace suffisant entre la chape et le seuil de la porte cependant la chape doit avoir 5 cm d’épaisseur au moins. Vous devez donc prendre en compte l’épaisseur de la couche de chape ainsi que la surface pour calculer la quantité nécessaire. Vous pouvez utiliser un calculateur pour chape.

La réalisation de la chape et la pose

Pour faire la chape, il vous faut du sable avec des grains de 0,3mm de taille. Il faut compter environ deux brouettes de sable pour un sac de ciment. Il faut mélanger le tout avec de l’eau, dont la quantité dépend du taux d’humidité du sable, jusqu’à l’obtention d’une consistance de terre humide.

Dès que la solution est prête, vous pouvez le verser sur le sol en commençant le long du mur ou par le coin le plus éloigné de la porte. Vous devez faire attention à bien tout répartir sur la surface avec le tasseau. Pour un bon nivelage, vous devez utiliser deux profilés en aluminium placés à bonne hauteur. Veillez à ce qu’il n’y ait pas de bulle et retirez les profilés tout en remplissant les trous.

Le séchage

Avant toute autre opération de pose de revêtement, vous devez attendre le séchage complet. Il faut compter en moyenne, pour une température de 20°C, 1cm par semaine de temps de séchage. Le temps de séchage dépend de nombreux facteurs, il faut donc vous renseigner auprès d’un professionnel.

Un désir d'expression, intervenez sur cette chronique !